Lundi 28/11à 19h30  Olympia        La Grande Séduction                    de Jean-François Pouliot(1h53)

A Sainte-Marie-La-Mauderne, un petit village portuaire, les habitants, autrefois de fiers pêcheurs, sont maintenant contraints de vivre des allocations gouvernementales. Germain, un des habitants, décide de prendre les choses en main. Afin de répondre aux exigences d'une entreprise qui cherche à y implanter une petite usine, il doit attirer un médecin dans le minuscule patelin. Or qui oserait venir se perdre dans une bourgade aussi reculée ? Comédie

 

La Grande séduction

de Jean-François Pouliot

La grande séduction est une comédie écrite par Ken Scott et mise en images par Jean-François Pouliot, dans laquelle une région éloignée tente par tous les moyens de conserver son nouveau docteur, synonyme de survie. Immense succès public en 2003.

La grande séduction est une comédie signée par Ken Scott et mise en images par Jean-François Pouliot, réalisateur de nombreuses publicités (pour Loto-Québec, qui lui vaut un Lion d’or à Cannes, ou celles de Monsieur B. (Benoît Brière) pour Bell Canada entre autres). La grande séduction (version anglaise Seducing Doctor Lewis) est son premier long métrage de fiction.

Présentée en clôture de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes en 2003, cette comédie unanimement saluée est l’un des plus grands succès du cinéma québécois. À sa sortie en salles, La grande séduction faisait dire à Élie Castiel : Il est évident que le film marque un nouveau tournant dans le cinéma québécois, notamment dans le domaine de la comédie. Ici, c’est l’intelligence qui prime, le bon goût, la sobriété, la discrétion et quelque chose qu’on appelle tout simplement le «savoir-faire». On soulignera la magnificence du paysage, superbement filmé par Allen Smith. Il s’agit d’un endroit perdu où on se laisse bercer par les caresses du vent, loin de la folie tumultueuse de la grande ville. [1]

Principales récompenses obtenues par le film : Atlantic Film Festival d’Halifax : Prix du public ; Festival international du film francophone de Namur (2003) : Bayard d’or du meilleur film ; Sundance Film Festival (2004) : World Cinema Dramatic Audience AwardPrix ; Génie de la Meilleure Photographie ; Prix Jutra pour : Acteur de soutien (Pierre Collin), Actrice de soutien (Clémence Desrochers), Photographie, Montage, Direction artistique, Son, Costumes.

On apprenait à l’été 2011 qu’un « remake » anglophone dont le budget est estimé à 11 M$, sera tourné à Terre-Neuve par Ken Scott. D’autres projets de remakes italiens et français seraient également sur les rails. Peu de temps après le réalisateur quittait le projet pour se concentrer sur le remake américain de son film Starbuck.

Synopsis

Un petit village (nommé judicieusement Ste-Marie-la-Mauderne) isolé et décimé par le chômage doit user de tous les subterfuges imaginables pour conserver Christopher Lewis, un médecin montréalais qui vient pour un mois seulement. En effet, c'est la seule condition imposée par l'usine qui promet de s'implanter.

©Charles-Henri Ramond

A Sainte-Marie-La-Mauderne, un petit village portuaire, les habitants, autrefois de fiers pêcheurs, sont maintenant contraints de vivre des allocations gouvernementales. Au fil des chèques de prestations sociales, la fierté des villageois s'effrite et laisse place à la morosité, la torpeur et le désespoir.
Après le départ du maire vers la grande ville, Germain, un des habitants, décide de prendre les choses en main. Afin de répondre aux exigences d'une entreprise qui cherche à y implanter une petite usine, il doit attirer un médecin dans le minuscule patelin. Or qui oserait venir se perdre dans une bourgade aussi reculée ?

 

Distribution

Raymond Bouchard ; David Boutin (Christopher Lewis) ; Benoît Brière (Henri Giroux) ; Pierre Collin (Yvon Brunet) ; Bruno Blanchet (Steve Laurin) ; Lucie Laurier (Eve Beauchemin) ; Rita Lafontaine (Hélène Lesage) ; Clémence Desrochers (Clotilde Brunet)

 

Technique

Genre: comédie - Origine: Québec, 2003 - Sortie en salles: 11 juillet 2003 - Durée: 1h50 - Visa: Général - Tournage: septembre 2002 à Harrington Harbour (Basse-Côte-Nord) - Budget approximatif : 5,7 M$

Réalisation: Jean-François Pouliot - Scénario: Ken Scott - Production: Luc Vandal ; Roger Frappier - Société de production: Max Films avec la participation de la SODEC et de Téléfilm Canada - Distribution: Alliance Atlantis Vivafilm

Équipe technique - Assistante réalisation: Mireille Goulet - Musique: Jean-Marie Benoit - Photographie: Allen Smith - Montage: Dominique Fortin – Son: Claude Hazanavicius ; Marcel Pothier ; Michel Descombes - Direction artistique: Daniel Hamelin ; Normand Sarrazin - Costumes: Louise Gagné

 

Infos DVD

La grande séduction est disponible en DVD. Éditeur: Alliance Vivafilm, Collection Jutra - Date de sortie : février 2009 - Code UPC: 065935825166 - Suppléments: NC

 

Critique

Drôle, crédible et sensée, autant d'ingrédients qui font de La Grande séduction l'une des meilleures comédies québécoises jamais produites. Parfaitement ancrée dans une réalité sociale bien réelle, le film de Pouliot fait preuve d'une rare “maudernité” pour une comédie québécoise. Chapeau!

Nos coordonnées

CINE CROISETTE

cinecroisette@gmail.com

2 Avenue Beauséjour

06400 CANNES

Téléphone :

06 59 03 20 15

 

Coordonnées du président

Serge Basilewsky

06 99 94 31 87

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Cannes - 16-25 Septembre 2016

Nos partenaires

décompte des visites depuis l'AG du 15 janvier 2016

Heure locale (Current time) Cannes

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ciné Croisette