Notre programme ne cesse de s'enrichir

Dimanche 3 juillet à 10h30 au cinéma Les Arcades,

Ciné Croisette présente :

 

Diamant noir

 

d’Arthur Harari, avec Niels Schneider, August Diehl, Hans Peter Cloos

Polar Français, durée 1h55 Tarif 4,50€

 

Prix spécial du Jury au 8ème Festival du Film Policier de Beaune 2016.

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

 

Pier Ulmann vivote à Paris, entre chantiers et larcins qu’il commet pour le compte de Rachid, sa seule "famille". Son histoire le rattrape le jour où son père est retrouvé mort dans la rue, après une longue déchéance. Bête noire d’une riche famille de diamantaires basée à Anvers, il ne lui laisse rien, à part l'histoire de son bannissement par les Ulmann et une soif amère de vengeance. Sur l’invitation de son cousin Gabi, Pier se rend à Anvers pour rénover les bureaux de la prestigieuse firme Ulmann. La consigne de Rachid est simple : « Tu vas là-bas pour voir, et pour prendre. » Mais un diamant a beaucoup de facettes…

 

 

 

Critiques : 


http://www.leblogducinema.com/critiques-films/critique-diamant-noir-90630/

« DIAMANT NOIR » : UN BIJOU LUMINEUX

 

http://www.abusdecine.com/critique/diamant-noir   Une oeuvre claire-obscure aux multiples facettes

 

http://anotherfilmanotherplanet.com/2016/06/18/diamant-noir-film/ L’humain dans toute sa complexité est au cœur de ce film noir, romanesque et passionnant, premier joyau d’un cinéaste très prometteur.

 

http://www.cinecure.be/Diamant-noir   Arthur Harari nous propose son regard sur une vengeance à la Hamlet. Niels Schneider transcende cette réflexion sur l’héritage familial. 74/100

 
 

 

Dossier de presse en télchargement pour smartphones et tablettes
dossierpressediamant noir.pdf
Document Adobe Acrobat [103.5 KB]

Jeudi 30 juin 2016 19h15 aux Arcades

Projection unique

Ciné Croisette a obtenu une séance unique aux Arcades lundi 30 juin à 19h15 pour la projection du film


"Le professeur de violon"  


de Sérgio Machado avec Lázaro Ramos, Kaique de Jesus, Elzio Vieira, Sandra Corveloni, Fernanda de Freitas
Genre Drame, Musical
Film Brésilien en portugais sous-titré français
Titre original "Tudo que Aprendemos Juntos"


Synopsis
Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d'intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l'audition et accepte à contrecœur d'enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoupçonnés et changer leur vie à jamais.

Critiques


La critique du film
http://www.avoir-alire.com/le-professeur-de-violon-la-critique-du-film
 

Le film s’inspire d’une histoire vraie, celle du chef d’orchestre Silvio Baccarelli, qui, témoin d’un incendie à Héliopolis, et touché par la détresse des habitants, a décidé d’offrir des cours de musique aux enfants défavorisés de la ville, dans une école locale. Quelques professionnels ont rejoint le projet et sont parvenus à l’inscrire dans une loi brésilienne visant à stimuler les initiatives socio-culturelles dans le pays. Ainsi naquît l’institut Bacarelli, association à but non lucratif dont la mission est d’offrir une éducation musicale et artistique de haut niveau aux jeunes précaires. Vous l’aurez compris, presque un genre en soi, l’on retrouve dans ce film le thème récurrent du professeur au grand cœur (souvenons-nous du récent Chaala, une enfance cubaineet de son enseignante bienveillante, ou encore de Mon Maître d’école). 

 

Si le scénario est plus que prévisible et si la mise en scène manque souvent de rythme, c’est bien l’interprétation qui fait toute la saveur de ce plaidoyer sur le rôle de la culture et des arts dans l’éducation des jeunes. A commencer par le charismatique Lazaro Ramos qui incarne avec finesse un Laerte tout en contradiction. Certes, il lui en faut de l’abnégation et de la patience pour supporter, avant de se faire adopter, insultes, crachats et quolibets mais cet épisode, qui le sort d’une vie qu’il pensait toute tracée, lui permet de mieux se connaître lui-même et de découvrir une culture musicale très riche. 


Laerte est un passionné, il vit pour sa musique. Grâce à sa capacité à être toujours à l’écoute des autres, grâce à son sens de l’humour, il parvient à transmettre sa passion. Son talent et son jeu épuré nous subjuguent. Quant aux adolescents qui forment l’orchestre, la plupart sont des acteurs non professionnels. Leurs personnalités bien trempées et attachantes en font des comédiens authentiques. Bien sûr, la palme revient aux deux meneurs : le prodige Samuel (Kaique Jesus que l’on a déjà pu voir dans Une famille brésilienne qui laisse espérer à Laerte qu’il en fera un musicien d’exception et auquel il s’identifie, et VR, le voyou au grand cœur incarné par l’excellent Elzio Vieira.

 

Sans jamais trop appuyer sur la corde sensible, le réalisateur ne cache rien des problèmes inhérents aux favelas, où les prétendument « gentils » peuvent s’avérer redoutables (la violence policière y est effrayante) et où il est possible que les « méchants » s’humanisent. Ainsi Laerte parviendra à sympathiser avec un caïd. Accompagné d’une très belle bande-son (la chanson du générique de fin est de toute beauté) et servi par des images particulièrement réussies, ce film plein d’espoir et de solidarité ravira petits et grands.

 

Trailer

Bulletin d'adhésion

Bulletin d'adhésion en téléchargement
adhesion2016.pdf
Document Adobe Acrobat [850.2 KB]

Recevoir la Newsletter :

Pour vous inscrire à notre newsletter et recevoir notre bulletin gratuitement à titre d'essai, veuillez remplir votre demande ci-après. Si vous souhaitez vous abonner pour l'année et recevoir toutes nos informations en bénéficiant des tarifs réduits, déplacements, dîners, cocktails, allez à la rubrique Adhésion

Nos Festivals et partenariats internationaux

  • Festival du Cinéma Israélien à Cannes du 3 au 7 mars 2016 création Ciné Croisette (Cinémas Arcades Olympia & Cannet Toiles)
  • Festival du Cinéma Tunisien à Cannes du 19 au 25 mars 2016 création Ciné Croisette (Cinémas Arcades, Olympia & Cannet Toiles)
  • Festival du Cinéma Chinois à Cannes du 31 mai au 11 juin 2016  création Ciné Croisette (Cinéma Arcades & Cannet Toiles)
  • En septembre 2016, Evocation du Festival du Film 1939 qui n'a jamais eu lieu, avec une partie des films choisis à l'époque
  • Festival du Cinéma Québécois à Cannes du 3 au 9 novembre 2016 création Ciné Croisette (Cinéma Olympia & Cannet Toiles)
  • Festival du Cinéma Japonais Kinotayo à Cannes fin novembre 2016 création Ciné Croisette (Cinéma Arcades, Olympia & Cannet Toiles)

 

Le développement des Festivals est assuré par le comité suivant:

De gauche à droite Serge Basilewsky, organisation générale des festivals

Hélène Brument, son assistante, Réjeane Daix,coordinatrice, Patrice Dalix, responsable logistique

CINE CROISETTE LE BLOG

Nos coordonnées

CINE CROISETTE

cinecroisette@gmail.com

2 Avenue Beauséjour

06400 CANNES

Téléphone :

06 59 03 20 15

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Cannes - 16-25 Septembre 2016

Autres événements proposés aux cinéphiles cannois​

Nos partenaires

décompte des visites depuis l'AG du 15 janvier 2016

Heure locale (Current time) Cannes

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ciné Croisette